Bienvenue sur ce site d'information sans but lucratif, consacré aux années 60, à son environnement, à sa musique, à ses amplis, ses guitares et aux groupes anciens et actuels qui perpétuent cette magie des sixties !

AccueilComment repeindre sa guitareLes guitares EGMONDLes guitares FRAMUSLes guitares FUTURAMALes guitares GUYATONELes guitares HAGSTROMLes guitares HOYERLes guitares KENT JaponaisesLes guitares TEISCORestauration d'une KENT Las VégasRestauration d'une Egmond TempestKENT basin StreetKENT hollowbody 822Restauration d'une Egmod Thunder IIIJacobacci SolistEKO bass 1100EKO cobra bass EKO Cobra bass IIChambres d'échos vintagesChambres d'échos actuellesLa fabrication d'une basseTout sur le vibrato

comment faire pour....... : joindre le webmaster utiliser ce lien ...... :               ajouter ce site à vos favoris d'un simple clic sur ce lien !p://users4.smartgb.com/g/g.php?a=s&i=g44-79254-27

Les guitares Hoyer

 

Encore une marque européenne souvent boudée par les "grands livres de la guitare" et ouvrages similaires, et qui n'y figure que très succintement, avec la plupart du temps une seule photo et quelques rares lignes, la part belle étant faite aux productions américaines.

Seules exceptions pour Hofner et Eko qui sont un peu mieux documentées.

Moins connue aussi et peut-être, à cause de la taille de l'entreprise qui est longtemps restée artisanale et familiale avec un petit atelier de luthiers qui a fabriqué à la main des instruments d'une qualité souvent remarquable.

Mais grace à internet il est désormais possible de mettre des informations à la disposition de tous. Pas facile cependant de faire une chronologie (j'y ai d'ailleurs renoncé) vu l'absence relative de catalogues et du peu de fiabilité des datations annoncées ici ou là.

Mais toute incomplète qu'elle soit, j'espère que cette petite contribution sera utile à la connaissance de cette marque.

                                                                                                                                                           source photo : https://hoyerguitar.com

La marque a été crée en 1874 par Franz Hoyer qui ouvre un atelier à Schönbach (aujourd'hui en République Tchèque) pour fabriquer des instruments acoustiques.

Après la guerre l'entreprise s'installe en Allemagne à Tennehole/Erlangen et est reprise par le fils Joseph, puis par le petit-fils Arnold, probablement à l'origine de l'appellation "Arnold Hoyer".

Au cours des années 50, l'entreprise produisit essentiellement des instruments acoustiques.

Après la mort d'Arnold, son fils Walter A. Hoyer prend la direction de l'entreprise et va orienter la production vers des solid body et de bien curieux modèles avec une haute qualité de fabrication et de matérieux, vont voir le jour.

Après le départ de Walter A. Hoyer (fils de Arnold) la société va évoluer vers des fabrications plus modernes comme la "Black Lady", la "Eagle", la "Taurus". Néanmoins la société arrête sa production à l'automne 1987.

Après de nombreux rachats successifs la marque Hoyer renaît et délocalise sa production en asie, sauf pour certains modèles haut de gamme qui sont encore fabriqués "hand made" en allemagne. Puis après une dernière apparition en 2005/2006 et quelques sursauts en 2012 et 2015, la marque qui appartient désormais à RITTER LTD (Singapour) a actuellement disparu des radars !

(A droite le célèbre logo "Arnold Hoyer" qui était apposé sur la caisse des guitares.)

Les différentes têtes Hoyer

Ici un petit aperçu des très nombreuses formes et décors des têtes des instruments Hoyer. Souvent on reconnaît une guitare au premier coup d'oeil à la forme de la tête qui est sensiblement la même pour une même marque. Ici ce n'est pas forcément le cas.

Les modèles "Solist "et "Herr im Frack"

Les premiers modèles purement acoustiques arch-top "Her im Frack" et "Solist" (ci-contre) ont été fabriqués tout au long des années 50, et sont des instruments très populaires  très recherchés des collectionneurs.

De nombreuses variantes ont été produites :

- le modèle "Solist" a été l'un des premiers grands classiques de la marque : un pan coupé, forme des ouies caractéristiques de la marque, pas de trussrod, mécaniques assez rustiques, pas d'oeuillets (bushings) autour de l'axe desdites mécaniques.

En revanche un cordier assez esthétique, chevalet bois réglable en hauteur.

- le modèle "Her im Frack" pas de pan coupé, et par contre, il comporte non seulement une rosace de petite taille située inhabituellement à l'extrémité de la touche, mais encore deux ouies en forme de "f". Comme sur la "Solist", les gros repères de la touche sont rectangulaires.

Ci-dessous quelques modèles en finition naturel, cherryburst ou noir.

Ici une variation de la Solist désignée sous le nom de "Perloïd" probablement vers 1959

Le modèle Vollton

Un modèle rare "Vollton" vers 1958 sans ouies ni rosace, mais avec 15 trous semi-circulaires sur le pourtour de la table d'harmonie ! Vue récemment en vente sur "Réverb" à 2650 €.

Vu également un exemplaire en finition noire avec 18 trous au lieu de 15 !

Le modèle "Spécial"

La Hoyer "Spécial" est une archtop de 18 pouces soit 10,2 cm ce qui est est moins épais que la plupart des guitares similaires qui sont plutôt volumineuses.

Ci-dessous trois beaux modèles acoustiques en finition noir, naturel et sunburst.

Le modèle "Spécial" a ensuite été décliné en plusieurs versions électriques dont quelques spécimens sont sur-abondamment décorées, les "Spécial HL" et "Spécial SL".

Notez la forme en parallèlogramme des micros utilisés par Hoyer. Selon certaines sources ils étaient de fabrication Schaller et seule la forme des capots en plastique était différente.

Le modèle Bianka

Toujours dans l'exhubérance un modèle atypique et rare que cette "Bianka", avec la caisse de la série "Special", mais ornée et décorée à l'excès avec les ouies en forme d'éclairs ... ! Notez la table et le dos sculptés, la largeur des bindings, etc ... Quelques copies ont été re-fabriquées en 2005.

Le modèle 29

Encore un bien curieux modèle de par sa forme atypique, que l'on aime ou pas, et qui était cependant commercialisé en France comme en témoigne le catalogue Paul Beuscher 1963 ci-dessous.

C'est très probablement le premier modèle solid-body apparu en 1962, et qui mérite bien l'appellation d'extra-plat puisque le corps ne ferait que 2 cm d'épaisseur !

Il faut noter que le prix des Hoyer d'outre-rhin était nettement supérieur à celui des autres productions européennes, qualité Allemande et fabrication à la main oblige ... C'est aussi probablement pour cette raison que cette marque un peu trop coûteuse, n'a pas eu la faveur des jeunes acheteurs français.

Quelques variétés pour ce modèle dont la table supérieure est plate et recouverte de perloïd veiné qui pourrait donner de loin l'illusion du bois. Le corps n'avait que 2 cm d'épaisseur ! Mais d'autres modèles auraient la table bombée.

Une photo rare de cette extrapolation du modèle "29" avec sa table sculptée, des bindings surabondants, et équipée d'un vibrato Bigsby, avec une antique prise Din.

Probablement produite à très peu d'exemplaires, voire modèle unique (prototype  ?)

Dérivé du modèle 29 précédent, cette basse dont on a coupé les extrémités en "ailes de papillon", serait un "modèle 34".

Le modèle " Hoyer 27 "

Probablement vers 62/64, existe en un ou deux micros finition noyer ou rouge.

Le modèle " Hoyer 35 "

Ci-dessous quelques exemplaires "type 35" (vers 1966/1967). Corps acajou, manche multiplis, touche ébène, trois micros simple bobinage.

Les 12 cordes

Ci-dessous tout d'abord un modèle "727" de 12 cordes électriques au catalogue Hoyer 1966, et ensuite une évolution de la "717" qui devient quelques années plus tard "4061" avec une disposition des micros et potentiomètres totalement différente. Ici en finition tobacco sunburst elle est actuellement sur le site "Réverb" à 5900 € !

Les modèles type SG

Ces modèles "5054" et "5045 bass" sont de belles copies de la SG de Gibson vers 1967/68.

Un autre modèle  de copie "SG" mais il s'agit très probablement d'une production bon marché asiatique vraisemblablement Coréenne, car la différence de finition, les micros, les mécaniques, saute au yeux même des plus novices. Dommage d'entacher une réputation d'excellence avec des produits bas de gamme. On est loin des modèles "hand made" in Germany !

Un autre modèle  de copie "SG" qui serait daté de (ou vers 1969) sans aucune certitude. Ces modèles sont tous différents probablement à cause des fabrications par petites séries, et au fils des années, l'accastillage, les micros, les mécaniques, la forme des corps, les couleurs, bref tout pouvait changer d'une série à l'autre.

Le modèle London Bass type 731 de 1967

Un modèle "London Bass" semi-acoustique vers 1966/67, un micro simple bobinage.

Les copies Télécaster

Celle-ci pouraît dater de 1968

Ce modèle "5062" semblable a celui du catalogue 1974

Une magnifique basse 8 cordes de forme SG.

 Les copies 335 (Gibson)

Beaucoup de modèles ci-dessous sont présentés avec des dates certainement étalées dans le temps, comme le montrent les différences notables, au niveau des têtes, des micros, de l'accastillage, etc ... !

Ce sont des semi-accoustiques de fabrication allemande, corps en érable stratifié, manche en multiplis touche palissandre, micros simples bobinage. Le second modèle est une basse, qui "matche" bien avec la précédente.

La troisième est peut-être plus ancienne mais sans certitude, que je ne peux pas dater pour le moment. Noter les deux cornes qui semblent plus accentuées, la décoration de la tête ainsi que les mécaniques sont différentes. Cependant ces mécaniques semblent être des VanGhent donc assez anciennes ... mais sont-elles d'origine ?

Le modèle 5060 copie LesPaul

Une très belle copie de la LesPaul Gibson, conforme au catalogue 1974 sous la référence "5060". Deux micros double bobinage, touche en ébène, chevalet et mécaniques Grover.

Disponible en black, wallnut et cherry.

Une bien belle acoustique avec 95 mm de profondeur, électrifiée modèle "3060". Manche érable, touche ébène, à part le cordier, les mécaniques et la forme du pickguard elle correspond à celle du catalogue 1975. A noter que des pièces peuvent avoir été changées par leurs propriétaires successifs ce qui peu parfois expliquer les différences constatées.

Une "4061" annoncée comme étant de 1982 et que l'on peut comparer au modèle catalogue 1975 pour y voir d'importantes évolutions ! Le manche de 22 cases au lieu de 24, la disposition des repères, la forme de la tête, les micros, le cordier, le chevalet, le pickguard ... bref à part le corps ce n'est plus la même guitare ! Je n'en tire pas de conclusions définitives mais plusieurs années séparent ces deux modèles, et l'entreprise avait également changé de direction entre temps ... ! Vue sur Ebay en vente au prix de 1982 €.

Toujours au catalogue 1975 un modèle "3062" avec les deux cornes pointues dites "à la florentine". Tous les constructeurs européens ont eu un modèle similaires à la même époque.

Le modèle Bass model 33 de 1977

Deux basses "modèle 33" probablement vers 75/77, la première version en finition beige un micro et la seconde version en finition noire avec deux micros. Les manches en bois laminé confèrent une grande stabilité à l'instrument.

Basse 5040

Probablement vers les années 1976 (?) cette basse type "5040", manche collé mais pas traversant, mélaminé pour plus de stabilité, mécaniques Schaller.

Modèles double manche vers  1970

Les modèles double manche "7100" ci-dessous sont d'une part des 6 cordes/bass 4 cordes. Et d'autre part, en dessous  sous la référence "7005/12", une version 6 cordes/12 cordes.

Les finitions disponibles sont Ivory, Cherry, Walnut.

 

Ici une "HG 454" selon l'extrait d'un catalogue non daté à gauche. Cependant l'exemplaire de basse qui semble lui correspondre (hormis le pickguard, la forme des repères) ci-dessous au milieu est estampillée "5042" ? Enfin à droite une reconstruction de la guitare 6 cordes correspondante.

Difficile d'une manière générale de dater ces instruments qui pouvaient varier beaucoup d'une toute petite série à une autre.

Modèle Foldaxe

Apparue en 1977 ce modèle bizare est une guitare de voyage à manche repliable fabriquée à un très petit nombre d'exemplaires.

Le site d'un fan qui a entrepris la refabrication d'un modèle d'après un original est consultable sur faceBook : www.facebook.com/profile.php?id=100075993937790

Eagle Bass vers 1980

Dans les années 1980 avec la collaboration du luthier Walter Krahl, les instruments Hoyer n'ont rien à envier aux fabrications américaines et atteignent un haut niveau de qualité avec des manches traversants, des micros DiMarzio comme sur ce magnifique modèle "Eagle bass" de 1980.

Corps en érable et table rapportée en loupe de peuplier, accastillage laiton massif, mécaniques Schaller plaquées or.

Une autre "Eagle bass" magnifique, mais avec manche vissé, micros Seymour Duncan, cordes fixées à travers le corps pour encore plus de sustain.

Une autre magnifique basse "HG 452/C bass" selon un catalogue 1979/1980. Manche traversant, accastillage doré de chez Schaller.

Le modèle Taurus bass

Un autre très beau modèle de basse type "Taurus  du début des années 80 avec manche traversant en érable et noyer, touche en wengé, corps en frêne. La forme de la tête avec une tête de taureau incrustée en laiton, est inhabituelle rappelant les Aria asiatiques.

Micros DiMarzio, chevalet en laiton massif (admirez !) avec pontets individuels, fixation des cordes à travers le corps. Son poids serait assez conséquent avec près de 5 kg selon un ancien propriétaire !  

Comme d'autres modèles cette taurus aurait été fabriquée à quelques centaines d'exemplaires seulement (entre 200 et 300). Elle existait également en version freetless ainsi qu'avec le corps arrondi normalement dans le bas sans la petite pointe... !

Le modèle Session

Toujours dans les années 80, Hoyer produit la "Session bass" qui est la copie d'un modèle Alembic. Ces modèles, s'ils sont bien issus de la petite entreprise Hoyer, n'étaient produits qu'à quelques centaines d'exemplaires, généralement entre 200 et 300 ce qui explique leur rareté ... et souvent leur prix.

Ce modèle à manche traversant est une basse active.

Encore un modèle copie de la Flying V de chez Gibson, nommé "Flying Arrow" mais que l'on rencontre aussi sous l'appellation "Super 82" ou simplement  "5069" comme le modèle ci-dessous.

Le modèle Explorer

Encore une copie Gibson, probablement à classer dans les années 1980, un modèle "Explorer".

Le modèle Black Lady

Ce modèle "Black Lady" vers 1982, n'a que la forme de la télécaster. La construction beaucoup plus soignée est complètement différente avec un manche traversant en acajou tandis que la touche est en ébène.

La tête inclinée en arrière est équipée de mécaniques Schaler dorées. Le cordier possède six pontets réglables individuellement, et les cordes sont fixées à travers le corps. Les micros sont des Seymour Duncan.

Ce modéle a été réedité dans les années 2010 mais la fabrication est Coréenne.

Cet aperçu de la production Hoyer n'est pas exhaustif tant il a eu de modèles différents, mais je le complèterai au fur et à mesure des infos que je trouverai. Revenez de temps à autre.

Sources  : jazzgitarren.k-server.org  / gitarrebass.de  /  lacquercracks.dk

 retour en page d'accueil