Bienvenue sur ce site d'information sans but lucratif, consacré aux années 60, à son environnement, à sa musique, à ses amplis, ses guitares et aux groupes anciens et actuels qui perpétuent cette magie des sixties !

Comment repeindre sa guitareLes guitares EGMONDLes guitares FRAMUSLes guitares GUYATONELes guitares KENT SuédoisesLes guitares KENT JaponaisesLes guitares TEISCORestauration d'une KENT Las VégasRestauration d'une Egmond TempestKENT basin StreetKENT hollowbody 822Restauration d'une Egmod Thunder IIIJacobacci SolistEKO bass 1100EKO cobra bass EKO Cobra bass IIChambres d'échos vintagesChambres d'échos actuellesLa fabrication d'une basseTout sur le vibrato

Les guitares Framus

Framus a é une importante entreprise allemande de fabrication d’instruments de musique qui a existé de 1946 jusqu’à sa faillite en 1975. C'est plus précisemment dans la région des sudètes à Schönbach (aujourd'hui situé en république Tchèque) autrefois capitale de la lutherie en europe centrale, qu'elle a ses origines.

 

Au lendemain de la guerre, c'est Fred Wilfer (1917-1996), qui  va créer la fabrique d'instruments "FRAnkische MUSikinstrumentenerzeugung", d'ou viendra le sigle de FRAMUS. Il commence à fabriquer des instruments acoustiques en 1946.

 

Après avoir déménagé en Bavière à Erlangen Bubenreuth, il commence la production d'une large gamme de modèles acoustiques, mais va connaître quelques déboires et notamment sa séparation d'avec Höfner fin 1948, qui va emporter avec lui la moitié du personnel.

Mais l'entreprise va reprendre sa croissance, et en 1958 elle commence la fabrication des premières solid-body avec la gamme "Hollywood".

 

La consultation des catalogues Framus est toujours étonnante, d'abord par leur qualité avec souvent l'utilisation d'une impression couleur dès 1958, ensuite par le nombre et la variété des modèles qui nous y sont présentés, tant acoustiques qu'électriques, et enfin parce qu'elle est l'une des principale source d'information.

Jusqu'en 1958 ce fabricant produit principalement des instruments acoustiques, et il propose en complément une game de plaques/micros, dont il équipe d'origine certains modèles. Ces micros disponibles en accessoires peuvent alors être installés facilement par les utilisateurs permettant l'électrification des instruments acoustiques (voir ci-dessous).

Notons que comme la plupart des autres fabricants européens, Framus a disparu dans le courant des années 70, ne pouvant notamment résister à la concurrence Japonaise.

La marque Framus a été relancée en 1995 dans le cadre de Warwick GmbH & Co Music Equipment KG à Markneukirchen, en Allemagne. Leur siège social et leurs ateliers personnalisés sont situés à Markneukirchen, Shanghai, New York et Nashville.

Un site a été consacré à Framus avec un service de vente de pièces détachées neuves des anciens instruments Framus. Très intéressant pour les collectionneurs qui veulent restaurer leurs instruments vintage. C'est ici : https://www.framus-vintage.de/Museum/

  

Série "STAR-BASS" à partir de 1956

C'est une acoustique "short-scale" à corps creux et à manche de 20 cases qui apparaît en 1956. Elle est présentée comme une excellente alternative à la contrebasse très encombrante qui est encore très usitée en europe dans les années 50.

Elle est dépourvue de tige de réglage du manche, petit manque qui va être rectifié sur les modèles ultérieurs.

La décoration de la tête changera ainsi que l'adoption d'un corps plein, d'un cordier différent mais toujours gravé "Star-Bass". Il existera également des modèles à double échancrure.

Cette série rencontrera le succès grâce à Bill Wyman le bassiste des Rolling Stones qui jouera sur différents modèles de Star-Bass et notamment la 5/150 ci-dessous. Chaque gamme de guitares Framus recevra sa Star-Bass assortie.

Ci-dessous un joli modèle "Star-Bass De Luxe" (modèle 5/150 du catalogue) deux micros. On peut se rendre compte de l'évolution par rapport au modèle précédent ci-dessus. Peut-être une réissue des années 2000 ?

Les modèles continuerons à évoluer au fil des ans et vous voyez ci-dessous un modèle Framus "Starbass" version 1970 (modèle 5/150), qui n'a plus grand chose à voir avec les modèles du début.

Série "HOLLYWOOD" à partir de 1958

C'est à partir de 1958 que Framus propose la première guitare moderne avec son modèle "Hollywood". C'est une guitare qui possède encore un corps creux mais qui le cache... elle a perdu ses ouies... ! Elle adopte des micros incorporés, et non plus la plaque pickguard/micros. Avec un cordier long et un seul pan coupé, elle est légère et moins fragile.

Elle a une forme compacte short scale, à la manière des Gibson "LesPaul" qui seront copiées par la plupart des fabricants européens et asiatiques plusieurs années après.

La série évoluera avec des modèles à corps pleins, un ou deux micros, cordiers courts et doubles pan coupés, puis des modèles avec vibrato.

Des modèles "Hollywood" réissue à corps creux, cordier courts, un ou deux pans coupés en différentes couleurs, ont été fabriqués vers les années 2010, ci-dessous un exemplaire en couleur blanche.

Rappelons que Framus était un fabricant d'instruments purement acoustiques et que les premiers catalogues leur sont presque entièrement consacrés.

L'électrification des guitares acoustiques intervient assez timidement par l'adjonction d'une plaque avec un ou deux micros comme illustré plus haut. Rappelons que ces plaques étaient disponibles en accessoires chacun pouvant électrifier facilement son instrument.

Les modèles sont très nombreux comme l'illustre un catalogue 1958 très fourni comme reproduit ci-dessous avec des noms comme : "Hobby, Studio, Altantis, Capri, Riviéra (électrifiée), Rosita, Sorella, Missouri, Florida, Cutaway (électrifiée), Black Rose De Luxe, Royal, Président, Hi Fi Six (électrifiée), Grand Star (électrifiée)".

Ci-dessous un joli modèle bien conservé de "Riviera" 5/54 probablement de 1961. Notons que le sillet est en bois, et que la couleur est "terre de sienne". Elle diffère du modèle 1958 par la forme des repères qui sont ronds au lieu d'être rectangulaires.

Modèle "Cutaway" dès 1958

Les fabrications acoustiques se poursuivent avec l'électrification de modèles déjà existants. Ci-dessous assez rare à rencontrer, un modèle "Cutaway" 5/68 apparaît au catalogue 1958, et il est très reconnaissable à son curieux système de vibrato ainsi qu'à son cordier étagé. Elle était disponible en un ou deux micros.

Ci-dessous détail de ce "Framus Tremolo Guitar Unit" monté en série sur les modèles "Cut Away", qui était conçu pour être actionné par une pression de la paume de la main. Un dispositif de mute "staccato" y était adjoint. Notons que comme souvent chez Framus nous voyons le nom du modèle gravé sur le cordier. Ici comme il est en trois parties le gravage divisé en trois donne donc : CUT - A - WAY ... original non ?

Il était également disponible en accessoire (rèf : F56/5) et pouvait remplacer facilement le chevalet d'origine.

             Modèle "Attila Zoller" en 1958

Framus a collaboré avec de nombreux artistes de l'époque, ce qui fut le cas vers la fin des années 50 avec Attila Zoller, qui était un guitariste de jazz d'origine Hongroise.

Avec un modèle Framus De Luxe comme base de départ, la "Attila Zoller" (5/160 et 5/162 suivant le nombre de micros), fut lancée en 1958. Le nom de l'artiste était gravé sur le cordier et apparaissait sur certains exemplaires à l'intérieur de l'instrument.

Elle fut pendant longtemps une référence en matière de guitare de jazz. Avant la disparition de l'entreprise, elle prendra la référence de "AZ 9" et "AZ 10" qui sont des modèles recherchés.

Pour mémoire signalons que beaucoup plus tard ce musicien travaillera également avec Höfner pour la réalisation d'un autre modèle signature très rare lui aussi.

La guitare "AZ 10" est toujours au catalogue Framus/Warwick, version master built. Les spécifications sont : "table arch-top en épicéa alpin, fond et éclisses en érable flammé, touche en ébène tigré, repères traditionnels custom en nacre, points latéraux fluorescents, sillet Graph Tech, deux micros double bobinage MEC, électronique passive, finition vernis UV haute brillance vintage sunburst transparent, housse et accessoires", et le tout fabriqué à la main en Allemagne.

La qualité ayant toujours un prix, il vous en coûtera environ 9500 € pour ce magnifique modèle.

Modèles "Billy Lorento" 

Billy Lorento est un autre artiste de jazz qui a travaillé avec Framus en 1953, et qui a conduit à la création de divers modèles "signature". Il avait suffisemment de connaissances en électronique pour être en mesure de concevoir différents types de micros et de circuits, ce qu'il fit plus tard aux Etats-Unis en collaborant notamment avec Gibson, sous le nom bien connu de "Bill Lawrence" célèbre concepteur de micros.

Ce guitariste de renom a collaboré avec Framus pour élaborer une ligne de guitares sous l'appellation "Billy Lorento" (référence F5/120) . Tout d'abord à caisse large, puis thin line, c'est un modèle très recherché.

Le modèle ci-dessous est équipé de la plaque pickguard/micros réf :  F0 52 N. Le nom de Billy Lorento est gravé sur le cordier.

Séries "De Luxe et Caravelle" 

Instruments à caisse épaisse plutot orientés jazz.

La "De Luxe" ne possède qu'un seul pan coupé en deux ou trois micros, avec possède huit repères de luxe sur la touche et un chevalet bois.

La "Caravelle" à double pan coupé n'a que cinq repères, un chevalet métallique et une plaque ovale supportant les boutons de réglage, que l'on retrouve sur les modèles "Fret Jet" et "New Sound".

Série "New Sound"

Nous sommes ici dans la gamme thin body à caisse mince décrite dans le catalogue 63/64 ci-dessous.

La gamme "New-Sound" thin body apparaît au catalogue Framus en 1963. Sa silhouette est reconnaissable par sa curieuse plaque de contrôle de forme ovale que l'on trouve également sur la série "Fret Jet", par son chevalet, et par un cordier vibrato peint en noir ! Ce modèle reste relativement rare car il va être modifié dès l'année suivante.

Comme indiqué plus haut, évolution rapide du modèle "New Sound" en 1964. Il perd sa plaque ovale et son cordier/vibrato peu esthétique. Les micros sont désormais en position inclinée et un nouveau panneau de commande apparaît avec 4 switches, et c'est ce modèle qui est rencontré le plus souvent.

Série "Fret Jet"

Nous sommes toujours dans la nouvelle gamme thin body à caisse mince décrite dans le catalogue 63/64 ci-dessous.

La gamme "Fret Jet" thin body sort en même temps que la série New Sound dont elle est d'ailleurs assez proche. Sa silhouette est également munie de cette curieuse plaque de contrôle de forme ovale !  Ce modèle reste relativement rare à trouver, car rapidement remplacé, notamment en adoptant une position en biais pour les micros.

Série "Télévision"et "Strato De Luxe" à partir de 1963

Apparition au catalogue 1963/1964 d'autres nouveautés comme le modèle "Télévision" 5/118, qui est une thin body qui va rapidement évoluer avec des micros qui seront dès l'année suivante, inclinés au lieu d'être horizontaux (ci-dessous à gauche). Notez également que les deux ouies ne sont pas en face l'une de l'autre.

Nous trouvons également le modèle "Strato De Luxe", qui est une solid body qui elle aussi va très vite évoluer avec un pick-guard plus enveloppant et des micros inclinés, (ci-dessous à droite).

Ci-dessous de très beaux exemplaires de la Framus "Télévision" version deux micros et trois micros inclinés, avec un nouveau cordier, un nouveau type de vibrato en "S", et toujours les beaux repères originaux sur la touche. Le grand pickguard enveloppant du début a été réduit de manière significative. Notons l'aspect dynamique que donnent les deux ouies décalées. Ci-dessous à droite un modèle couleur "Black Rose".

 

Une "Strato De Luxe" version 1963 (modèle 5/168-54 du catalogue 1953).

Ci-dessous la basse assortie à la série télévision est la "T.V. Star Bass" version 1964 (modèle 5/151 du catalogue).

Série "Country Western"

On ne peut pas passer sous silence la mode des guitares country western purement acoustiques dans lequel le constructeur Framus avait un catalogue bien fourni. Très nombreux modèles "Dix - King - Gaucho - Jumbo" et augmentés sous l'influence du marché américain, d'autres instruments à forte consonnance country  : "Hootenanny - Camping King - Folkmeister - Doc William Jr - Blue Ridge " etc ...

Framus a exporté  de nombreux modèles pour le marché US via son distributeur Philadelphia Music. Dans cette série le modèle "Texan" en version 6 cordes mais surtout 12 cordes qui sera inclus dans son catalogue 1964, (réf : 5/296 du catalogue) en couleur sunburst ou natural, connaîtra un grand succès commercial. Dès lors Framus développera aussi de nombreux modèles de solid-body à 12 cordes.

Ci-dessous un modèle "texan" en version "natural", sur lequel on notera la modification du cordier renforcé par des éléments métalliques vissés, ainsi que par l'adoption d'un manche également vissé, alors qu'il était collé sur la précédente version. De fait cet instrument était relativement fragile et ces renforcements se sont avérés nécessaires, mais probablement pas suffisants car nombre d'entre eux souffrent de problème d'éclisses décollées ou fendues.

Série "Sorento"

Une belle série "Framus Sorento" (réf : 5/112 52 du catalogue) en couleur black rose et sunburst two colors, avec un seul pan coupé (cutaway).

Le très beau modèle sunburst semble être de facture plus récente car il est équipé de l'organ effect.

Et oui elle existe également en "Sorento 12 strings" un seul pan coupé avec l'organ effect.

Série "ATLANTIC"

Quelques modèles sont élargies en séries comme la Framus "Atlantic" telle qu'elle se présente au catalogue 1965. C'est une gamme complète de plusieurs modèles "thin body", des électriques, des douze cordes, jusqu'aux basses. Des modèles arched top and back.

Une "Atlantic" modèle 5/110 deux micros, un seul pan coupé.

Une "Atlantic" modèle 5/113 trois micros, deux pans coupés.

Une belle "Atlantic 12 strings" (modèle 5/011) telle qu'apparue au catalogue 1965, et dont on peut admirer la qualité des chromes et l'épaisseur des piéces métalliques notamment du chevalet. Petite question au vu des ouies décalées qui apparenteraient ce modèle à une série "Télévision " ou TV ... erreur du catalogue .... ?

Même remarque pour cette "Atlantic bass" (modèle 5/1431) telle qu'elle apparaît  au même catalogue 1965, Et évidemment même questionnement que précédemment, avec des ouies décalées qui apparenteraient ce modèle à une série "Télévision " .... ?

Une "Atlantic bass" (modèle 5/143) évolution de 1969 qui ne comporte qu'une seule ouie.

Série "STRATO" à partir de 1963

Une nouvelle série complètement solid body que cette série "Strato" (réf : 5/154).

Elle est présentée comme ayant une forme nouvelle et notamment une tête de forme atypique, qui la rend reconnaissable au premier coup d'oeil.

Les micros sont munis d'un capot chromé sans vis apparentes. Le bras de vibrato est plat ... Les couleurs disponibles sont blanc, vert émeraude, rouge cerise.

Cette présentation va vite évoluer et devenir plus "classique" les années suivantes, ce qui semble une politique constante chez Framus qui sait réagir très vite pour corriger quelques choix peu judicieux.

Très bel exemplaire de "Strato" 5/154 très bien conservé en couleur blanc.

Toujours dans cette gamme "Strato séries" et après les strato 154, Framus nous propose les 5/155 à 5/159 avec de bien curieuses variations que je vous laisse le soin d'apprécier ... !

Notons aussi qu'il existait dans cette série une basse six cordes  short scale modèle 5/157 non documentée jusqu'ici ... je cherche !

La très atypique neuf cordes ci-dessous nommée "Strato Melody" (5/159 au catalogue 1963) possède trois cordes supplémentaires identiques aux trois cordes aigües E/B/G, venant ainsi les doubler ! L'inversion de la tête peut laisser croire que c'est un modèle pour gauchers, mais il n'en est rien.

Cette "Strato Melody" 5/159 fait l'objet d'une courte démo du son donné par le doublage des trois cordes aigües sur YouTube ici : https://youtu.be/CLTgU5Twuw8

Finalement nous obtenons un son de 12 cordes sur les cordes aigües !

Voici la version basse "Strato Star Bass" (rèf : 5/156) assortie à la série Strato. C'est une short scale avec un manche de vingt cases. Même tête et micros capotés, et elle est disponible dans les mêmes teintes que la guitare, blanc, vert émeraude, et rouge cerise.

Elle va également évoluer rapidement pour s'adapter à la demande et notamment revenir à la couleur sunburst coeur du nuancier Framus.

Voici l'évolution du modèle "Strato Star Bass" version 1964 en teinte beige et Sunburst (modèle 5/156 du catalogue), disponible en un ou deux micros. La forme de la tête est devenue plus habituelle, le cordier à changé ainsi que la forme et la couleur du pickguard qui abandonne le noir de la première série.

Série "Strato De Luxe" 

Encore une solid body qui a évoluée en plusieurs versions chaque année. Nouveaux pick-ups "true sound", nouveau vibrato breveté, et nouveau chevalet trémolo. Disponible en deux ou trois micros.

La "Strato De Luxe" (réf : 5/168) première version en 1963 ci-dessous à gauche, avec micros horizontaux.

En 1964 ci-dessous au centre, deux micros sont maintenant inclinés et l'un reste horizontal. La partie basse du pickguard enveloppe le cordier.

Force est de constater que Framus ne manque pas d'imagination et se renouvelle sans cesse, car en 1965 nouveaux changements, les trois micros sont inclinés et la tête est vernie au lieu d'être noire. Mais cette dernière version dispose selon la notice d'un effet d'orgue sensationnel et des réglages supplémentaires apparaissent avec deux switches à glissière et un commutateur. De plus un booster d'aigus à transistors est disponible en option c'est le "Sonic-Boom ! Etonnant non ?

Sur cette "Strato De Luxe" on peut apercevoir un curieux bouton muni d'un levier métallique de forme arrondie, et il s'agit de l'effet "orgue". Normalement il s'agit d'un potentiomètre relié à un ressort de rappel qui le ramène à sa position initiale dès que le levier est relaché. Si quelqu'un peut me dire quel genre d'effet il déclenche, j'en serai ravi !

Vue au catalogue 1965, la "Strato De Luxe 12" existe aussi en modèle douze cordes (réf : 5/068) en deux ou trois micros, munie elle aussi de l'effet "orgue", et uniquement en couleur sunburst.

La "Strato De Luxe 12 " golden.

Encore plus fort et toujours en nouveauté 1965, Framus nous propose  le modèle "Electrona"(réf : 5/170) disposant du "split-sound system" qui permet à chaque corde d'avoir son propre contrôle de volume. On distingue bien sur le modèle ci-dessous les six curseurs très fins permettant d'ajuster le volume individuel de chaque corde.

Elle est bien entendu équipée de "l'organ effect", ainsi que du "sonic-boom".  Disponible uniquement en sunburst.

Le modèle assorti de basse solid-body qui est apparu en 1964 est celui ci-dessous qui est donc dénommé  "Strato De Luxe Starbass" (rèf: 5/165). Il possède deux micros, des mécaniques Van Ghent grand format, et à une forme asymétrique de style jazz bass.

Comme je l'avais indiqué plus haut il est possible d'avancer l'hypothèse que le succès commercial des "Texan" 12 cordes en 1964/65, a peut-être incité Framus à étoffer considérablement l'offre en 12 cordes acoustiques et électriques.

Ainsi rien qu'au seul catalogue 1966 nous voyons une offre de trois modèles de 12 cordes acoustiques et pas moins de quatre modèles électriques comme illustré ci-dessous. Peu de constructeurs ont proposé une gamme aussi large !

La bascule de la fin des sixties

Vers la fin des années 60, la concurrence des instruments asiatiques devient plus rude, aussi la gamme Framus s'adapte avec de nouveaux micros qui apparaissent timidement en 1968 notamment sur l'AZ10, puis qui vont se généraliser progressivement sur les guitares et les basses. Les gammes acoustiques western/country continuent de s'étoffer pour répondre à la demande.

Au catalogue 1968 ci-dessous nous voyons l'apparition d'un modèle "Big 18"à double manche 12 cordes et 6 cordes, et aussi du développement de la gamme notamment des 12 cordes et même d'une double manche acoustique plutôt rare !

Apparition toujours en 1968 des modèles "De Luxe 6" (5/121) à cornes pointues dites "à la florentine" comme la plupart des constructeurs européens le font à la même période. Ce dernier modèle possède de belles incrustations/repères sur le manche.

La version basse prend le nom de "De Luxe 4" (5/154).

Les nouveautés 1969

Pas mal d'évènements dans cette année 1969. Un nouveau modèle solid body "Apollo" 5/155 de forme typiquement jazzmaster avec cependant et c'est dommage, une forme de tête loin d'être esthétique.

La Framus "Apollo bass" 5/156 au catalogue 1969.

Au sein de cette première gamme 1969, vient s'intercaler la "ligne BL models".

Une nouvelle collaboration avec Billy Lorento déjà cité plus haut, qui avait créé en 1965 sa propre compagnie de fabrication, donne le jour à une série d'instruments avec des tout nouveaux micros "Bill Lawrence" qui donnera leur nom "BL" à cette série.

Ces nouveaux micros qualifiés de Hifi "devaient fournir une gamme de fréquence linéaire de 20 Hz à 20 kHz donnant ainsi une reproduction fidèle" mais avec finalement un son de guitare assez neutre. Cette série prendra le nom suivant les catalogues de "Lorento" ou de "BL-10, BL 12, BL 7, BL 8"

Quelques flottements dans les catalogues, certains avec d'anciens types de micros et d'autres avec les nouveaux "Bill Lawrence" de forme rectangulaires.

Ci-dessous des BL 7 et BL 8 avec les nouveaux micros rectangulaires "Bill Lawrence".

Ci-dessous des BL-15 qui sont équipées des nouveaux et anciens micros ... le doute est permis !

Les copies US arrivent au catalogue en 1972

Tous les fabricants européens en arrivent à copier les modèles US et l'on voit avec le recul que ce changement de fabrication n'en a sauvé aucun.

Voici un extrait du catalogue 1972 ... c'est l'invasion. On peut y voir des Fender stratocaster, jazzmaster, jazz bass, des Gibson Les Paul, SG,335, et basses assorties.

Framus à Nashville en 1974

Comprenant bien l'évolution du marché, Framus va tenter de se développer davantage aux USA avec l'appui de son distributeur pour l'amérique du nord "Philadelphia Music". Pour celà il va à nouveau collaborer avec Bill Lawrence (souvenez-vous de Billy Lorento) pour la mise au point d'une toute nouvelle gamme de micros et du fameux sélecteur de micros à six positions nouveau à l'époque, (série/parallèle/phase/hors-phase/micros séparés) ainsi qu'avec des musiciens comme le guitariste Jan Akkerman.

Une nouvelle gamme d'instruments va voir le jour avec un cahier des charges plus exigeant quand à la qualité des instruments destiné au marché américain, notamment quand à la qualité des bois utilisés.

La gamme comprenait des solid body, des acoustiques et des banjos.

La série Nashville sera probablement la meilleure série jamais produite par Framus.

Le modèle "Nashville bass" reprend la même finition que la six cordes. Les nouveaux micros reçoivent un capôt chromé et lisse avec la disparition des vis individuelles de réglages. La série Nashville reprendra, y compris sur les acoustiques la nouvelle forme de tête portant l'inscription "Framus Nashville".

Remarquez la présence du commutateur de micros à six positions et à quatre positions sur la basse.

Musicien assez éclectique Jan Akkerman né à Amsterdam, a étudié très jeune l'accordéon, puis la guitare, et s'est intéressé à différents styles de musique classique, jazz, rock progressif, blues, etc ... En 1973 il a été élu meilleur guitariste " du monde", par le magazine britannique "Mélody Maker". Et il a donc collaboré avec Framus pour la création de sa première guitare signature.

1975 sonne la fin de l'aventure Framus

Framus continuait a être frappé rudement par la concurrence extrème-orientale. Les projets Nashville et Akkerman avaient considérablement augmenté le poids des investissements qui prévoyaient aussi la construction d'une nouvelle usine au Canada... !

Les coûts de production de la nouvelle gamme d'instruments avec de nouveaux micros, de meilleurs bois, etc, s'étaient aussi envolés.

Les ventes ne semblent pas non plus avoir été immédiatement au rendez-vous et dès lors, Framus a été contraint de cesser ses activités à l'été 1975.

 

 

 

 

 

 

 retour en page d'accueil