groupes instrumentaux Françaisgroupes instrumentaux étrangersThe VenturesThe Shadowsgroupes vocaux français des sixtiesLes Chats Sauvages  groupes amateurs du début des sixtiesles anciens catalogues de musiquelieux, objets, personnages des 60's      des guitares, des amplis, et des effetsmédiasles liens

Comment restaurer sa guitare

sans être un spécialiste.....

Nous l'avons dit à plusieurs reprises, il ne faut pas modifier un instrument de valeur. Par contre pour les instruments moins cotés, qui sont ceux que j'affectionne, pour pouvoir retrouver plaisir à les jouer, je leur fait subir un petit lifting pour leur redonner un petit coup de jeune. C'est le cas de cette EKO cobra bass trouvée sur Ebay france.



EKO basse, modèle cobra I de 1967

Caractéristiques du catalogue 1967 :  référence cobra bass I, sigle pickup solid body electric bass, powerfull double polarity pickups for rich deep tone, new comfort-contoured body, adjustable compensating bridge, heavy duty machine heads for precision tuning, choose from a variety of colors in "dura-gloss" finishes, removable neck reinforced with double TT-BAR, made with the same materials and care found in our top-of-the-line models.

 

Trouvée sur Ebay, la guitare semblait un peu fatiguée, avec de nombreuses rayures sur le corps et sur la tranche, les boutons de fixation de la sangle étaient enfoncés, et deux mécaniques tordues. Mais à priori pas de gros bobo au manche (vernis brillant) et elle me paraissait donc restaurable, du moins à la mesure de mes capacités. Les pièces étaient d'origine, avec le capot de chevalet absent (ce qui est le plus souvent le cas sur ces guitares) ainsi que le logo de tête "EKO" disparu.  

En tout cas ce modèle semblait conforme au catalogue 1967 (ci-contre à droite de couleur bleue)

Comme toujours, la première chose à faire à la réception de l'instrument, c'était un démontage intégral, après prise de photos de détails pour éviter des erreurs ou tatonnements au remontage.

Pour ce qui concerne l'acastillage de la guitare, toutes les parties métalliques ont été soigneusement débarassées de leur oxydation par brossage fin avec de la "pierre d'argent", essuyage, polissage, ou tout moyen approprié. Un truc assez pratique,  c'est d'utiliser une brosse à dent électrique, donc rotative, et de sacrifier une brosse qui va s'avérer très efficace et moins fatiguante que le brossage à la main.

   

 les mécaniques sont métalliques mais de petite taille et possèdent seulement trois points de fixation.

le chevalet et le cordier sont identiques au modèle 1100-2

 

Le bord de la guitare et le bouton de fixation de la sangle laissaient à désirer !

   

Une remise en peinture du corps s'est avéré nécessaire.

                    

Avant

Après

   

 

La tête de la guitare est en parfait état, mais le logo "EKO" est absent !

   

 

   

Le pickguard était éclaté à toutes les extrémités.

J'ai été obligé d'en refaire un à partir d'une plaque rectangulaire trois plis (black/white/black). Traçage, découpage à la scie sauteuse, finition à la lime, perçage et fraisage des trous, bref un travail assez long et fastidieux !

   

Avant les 4 extrémitiés sont cassées

Après

   

 

Ancien pickguard endommagé

 Retrait de la pellicule de protection de la nouvelle plaque

   

        

Détails des extrémités du nouveau pickguard

 

Bilan après remise en état

 

Elle est extraordinairement légère, d'une part à cause de la petite taillle du corps, et d'autre part grâce à l'utilisation du peuplier qui est un bois de faible densité. Elle est encore plus légère que la 1100-2. 

Le manche est mince et rapide, mais cependant il est étroit ce qui peut être génant pour quelqu'un qui joue aux doigts et qui a de gros doigts ! Une petite cale sous le talon du manche rend l'action tout à fait honnête.

Finalement cette basse est très agréable à jouer, autant par son poids "extra light", que par son encombrement. Les réglages sont évidemment réduits à leur plus simple expression puisque qu'avec un seul micro, nous n'avons droit qu'à un volume et une tonalité, mais il n'y a pas plus sur une Fender précisison bass. Le micro en position manche favorise les sons ronds et profonds, mais avec une bonne égalisation derrière on peut néanmoins avoir une définition plus claire. Evidemment, amateurs de slap s'abstenir. Aucune ronflette parasite ne se fait entendre, quand au constat d'ensemble sur le plan esthétique, après restauration il est tout à fait réussit comme vous pouvez en juger sur ces photos.

   

     

  

                     


retour en page d'accueil