Bienvenue sur ce site d'information sans but lucratif, consacré aux années 60, à son environnement, à sa musique, à ses amplis, ses guitares et aux groupes anciens et actuels qui perpétuent cette magie des sixties !

 

 

 comment faire pour....... : joindre le webmaster utiliser ce lien ...... :               ajouter ce site à vos favoris d'un simple clic sur ce lien !

Comment repeindre sa guitareTout sur le vibratoLes guitares TeiscoLes guitares Kent SuédoisesLes guitares Kent JaponaisesLa fabrication d'une basseChambres d'échos vintagesChambres d'échos actuellesRestauration d'une guitareKENT basin StreetKENT hollowbody 822Jacobacci SolistEKO bass 1100EKO cobra bass


Comment restaurer sa guitare

sans être un spécialiste.....

Si votre guitare est très cotée, il ne faut surtout pas y toucher car celà lui ferai perdre de sa valeur. Hormis ce cas, si vous possédez une guitare ancienne (ou récente) abimée, mais pas recherchée, vous pouvez à moindre frais, sans être un professionnel, simplement avec un peu de soin, lui redonner un petit coup de jeune, pour retrouver le plaisir d'un instrument qui vous donne envie d'en jouer. Etant entendu que sauf un ratage éventuel, votre instrument ne peut qu'être valorisé par une restauration effectuée avec discernement.

Grace à Jean Pierre Jacquet qui m'a alerté, j'ai pû acquérir en mai 2006 sur E.Bay, ma première Kent modèle Végas qui était en vente aux états-unis. Un bonheur n'arrivant jamais seul, quelques mois après, j'en ai trouvé une seconde tellement belle sur les photos que je me suis à nouveau laissé tenter pour un modèle Vidéocaster cette fois. Ces guitares de marque KENT se trouvent assez régulièrement sur E.bay aux Etats-Unis, et leur prix est assez accessible suivant l'état, entre 100  et 300 $. Cependant, ce qui est plus rare, c'est de les trouver en l'état, et avec l'accastillage d'origine. J'ai remarqué qu'il manquait souvent les logos KENT, et s'agissant d'un logo adhésif, ont peut comprendre qu'après plus de 40 ans, ils aient disparu ! Quelquefois, ce sont les boutons (knobs) qui ne sont pas d'origine, ou bien il en manque un, quelquefois c'est le chevalet ou un micro qui a été cassé et remplacé par un autre. Par bonheur, les annonces E.Bay sur les objets des U.S. sont toujours accompagnées de nombreuses photos permettant de bien voir les différentes parties de l'instrument. Il n'y a plus qu'à comparer avec le catalogue, si vous avez le bonheur d'en posséder un, pour vous assurer que tous les accesoires sont d'origine et que rien de manque. Le dernier obstacle à lever est celui des frais de port qui peuvent être relativement élevés. Par bonheur, mon ami Patrice Lapersonne allant fréquemment aux Etats-Unis, me les a rapatriées, ce dont je le remercie ici.


KENT modèle Las Végas

Caractéristiques du catalogue 1964 :  référence 530, Double pick-up electric. double cut-away solid body of selected mahogany, with contour-cut back. Spécial thin, strong, hardwood neck with Kent Perma-Neck construction. Oval shaped white celluloïd-bound rosewood fingerboard, 7 inlaid position markers. Individual machines, adjustable bridge, tremolo tailpiece, 2 magnétics pick-ups with individual adjusting screws for each string. Highly polished chrome plated pickguard, 2 volume controls and 1 tone control, 2 rocker switch for pick-up control, input jack. 381/2" long, 12" wide. Choice of 4 highly polished hand rubbed finishes : Shaded Mahogany, Century Red Lacquer, Honey Blonde Finih, Cocoa-tan Grained. Price $89,90.

En français : longueur totale 995 mm, largeur 300 mm, manche vissé avec truss-road de 675 mm, avec touche rapportée en palissandre, bordure en abalone blanc 20 cases, largeur au sillet 43 mm, largeur à la 20éme case 55 mm, épaisseur du corps 35 mm (contre 45 mm pour une strat). Le premier contact nous montre qu'il s'agit d'une guitare très compacte, donc légère. La crosse est peinte en noir, ainsi que le talon du manche, le dos lui-même étant de couleur marron/rouge. Elle possède deux micros "single coil", deux touches basculantes de sélection des micros, deux potentiométres de volume et un de tonalité, le tout installé sur un pick-guard métallique chromé. L'état de cette guitare était très moyen, notamment au niveau du dos du manche d'où le vernis s'écaillait. Le tour de la caisse comportait pas mal de chocs, rayures, la plaque métallique faisant office de pickguards était dépolie en son centre, les pièces en caoutchouc faisant office de ressorts sous les micros, étaient HS et ne soutenaient plus guère les micros, etc.... Bref un état des lieux peu glorieux, ne me donnant pas vraiment envie de jouer cet instrument. J'ai donc décidé de faire un peu restauration pour améliorer son aspect surtout au niveau du manche qui en avait un besoin urgent... La suite est en image.


 

 

<====  AVANT

Le dos du manche était particulièrement abimé avec une grosse trace de brulure et la peinture fortement écaillée. Donc, j'ai fait un peu de rebouchage, de  ponçage, peinture. Pour la touche un nettoyage méticuleux pour enlever la crasse incrustée le long des frettes, puis un ponçage à main légère à la laine d'acier 000 dans le sens du bois.

 <====  APRES  

 

 

 <====  AVANT

 La tête également n'était pas belle à voir, avec beaucoup de rayures, des chocs, des traces blanchâtres peu esthétiques, le sillet ainsi que le logo étaient partiellement décollés. Donc démontage total des mécaniques avec un nettoyage consciencieux (la pierre d'argent est très efficace pour rénover les parties métalliques), rebouchage, ponçage, et peinture.

  <====  APRES  

 

<====  AVANT

 

Le pick-guard était assez abimé surtout en son centre qui était rayé et dépoli. Pour celà une seule solution : le faire re-chromer en faisant appel à un artisan local : coût de l'opération 70 €. C'est assez hors de prix, mais c'est l'élément se voyait le plus sur l'instrument !

 

         APRES  =====>

 


Voici donc la guitare après restauration partielle, toutes les pièces, sauf les ressorts sous les micros, étant d'origine et fonctionnelles. Celà me fait vraiment plaisir de l'avoir remise dans cet état, car elle est vraiment malgré (ou peut-être à cause de) sa petite taille, très jolie à regarder ..... Sachant que les encoches sur le sillet étaient très larges, j'ai monté du 12/52. A l'essai, le son est très années 60 assez chaud. Je ne manquerai pas de l'utiliser pour faire de prochains enregistrements que vous trouverez à la page dédiée.

   

    

  


KENT modèle Vidéocaster

Caractéristiques du catalogue 1964 :  référence 533, Four pick-up electric vidéocaster model. The look... the feel... and the sound of a professional solid body guitar. Double cut-away genuine mahogany body, with contour cut-back. Shaded finish mahogany speed neck with Kent Perma-Neck construction. Celluloïd-bound oval shaped rosewood fingerboard has 20 heavy nickel silver frets and 7 inlaid pearl positions. Guitar has 4 magnetic pick-up units with individual adjusting screws for each string. Heavy duty tremolo tailpiece. Controls : Highly polished chrome plated console control panel has rhythm, solo and 2 pick-up switches for channel 1 and channel 2 ; separate tone controls for each channel ; 2 volume controls. Input jack. 391/2" long, 13" wide. Choice of 4 highly polished hand rubbed finishes : Shaded Mahogany, Century Red Lacquer, Honey Blonde Finih, Cocoa-tan Grained. Price $137,50.

En français : c'est le modéle le plus cher de la gamme 64, légèrement plus long et plus large que sa petite soeur, longueur totale 1110 mm, largeur 320 mm, manche vissé avec truss-road de 675 mm, avec touche rapportée en palissandre, bordure en abalone au sillet 43 mm, largeur à la 20éme case 55 mm, épaisseur du corps 35 mm. La couleur du corps et du manche est identique à celle de sa petite soeur. Elle possède quatre micros "single coil", un "control panel" impressionnant canal1/canal2, avec 3 (x2) switchs à glissière commandant l'insertion des micros, deux potentiométres de tonalité, et 2 potentionètres de volume (un par canal !), le tout installé sur un pick-guard métallique chromé. Elle était proposée avec son étui d'origine ( voir la photo ) ce qui était une aubaine car, vu la petite taille de l'instrument, les étuis standards ne conviennent pas.

L'ensemble était en assez bon état de conservation et surtout comportait toutes ses pièces d'origine. Cependant pas mal de points pouvaient être améliorés comme le montrent les photos ci-dessous, alors j'ai décidé, avec ma toute petite expérience de la première, de lui faire un petit lifting. A rectifier en priorité, le manche qui comportait pas mal de coups et qui avait été reverni translucide mais en couche trop épaisse vraissemblablement au pinceau, les cotés du corps, l'électronique ou la réfection de nombreuses soudures s'imposait, d'ailleurs la plupart ont "lachées" en cours de manipulation, un interrupteur à glissière était HS, et enfin le capot du cordier/chevalet n'était pas beau à voir, et je l'ai fait rechromer chez un autre artisan tout aussi cher que le premier : coût du rechromage du capot 60 €, mais le résultat (voir plus bas) en vaut vraiment la peine !

   

Détails avant et après du talon ci-dessus à gauche, de la tête ci-contre à droite, et du coté ci-dessous à gauche, de la guitare

     

Ci-dessous le capot du cordier avant et après chromage, à droite la crosse de la guitare.

   

Ci-dessous une marque imprimée dans la cavité des micros, le T probablement pour le fabricant "TEISCO" le reste, si vous avez une idée ?

     

Bilan après remise en état

Le constat d'ensemble sur le plan esthétique est très positif, après un polissage du corps et du manche on obtient un très joli aspect "glacé". Sur le plan de la jouabilité une mention particulière pour le vibrato, lequel bien qu'un peu trop long à mon goût, s'avère très souple et progressif. Un léger "frisage" vers la 15éme case, contraint à un réglage de l'action un peu plus haut que souhaité, mais reste tout à fait correct avec cordes d'Addario chromes 11/50. La palette de son est plus étendue dans les aigües sur la vidéocaster que sur la végas. Elle a été essayée par mon ami Patrice Lapersonne qui ne s'est pas senti dépaysé et a été enchanté par le vibrato et le son.... mais il faut dire qu'il adore les guitares vintage !

   

   

   


 
retour page précédente