Bienvenue sur ce site d'information sans but lucratif, consacré aux années 60, à son environnement, à sa musique, à ses amplis, ses guitares et aux groupes anciens et actuels qui perpétuent cette magie des sixties !

 comment faire pour....... : joindre le webmaster utiliser ce lien ...... :               ajouter ce site à vos favoris d'un simple clic sur ce lien !

AccueilComment repeindre sa guitareLes guitares EGMONDLes guitares FRAMUSLes guitares FUTURAMALes guitares GUYATONELes guitares HAGSTROMLes guitares HOYERLes guitares KENT JaponaisesLes guitares TEISCORestauration d'une KENT Las VégasRestauration d'une Egmond TempestKENT basin StreetKENT hollowbody 822Restauration d'une Egmod Thunder IIIJacobacci SolistEKO bass 1100EKO cobra bass EKO Cobra bass IIChambres d'échos vintagesChambres d'échos actuellesLa fabrication d'une basseTout sur le vibrato

         LES GUITARES KENT JAPONAISES

Dans mon groupe en 1964, mon guitariste soliste Roger possédait une Kent deux micros rouge, et moi une basse Kent de la même couleur. J'étais persuadé, jusqu'à une époque récente que nos deux guitares avaient une origine commune, mais il n'en était rien !

Le peu de renseignements disponible sur cette marque m'a poussé à faire quelques recherches qui pourrons peut-être servir à quelques internautes nostalgiques ou collectionneurs ! Cette première page traite donc des guitares  KENT  Japonaises.

 

                                 Commençons par un petit historique

 

La société "THE KENT MUSICAL INSTRUMENT COMPANY" fut fondée au printemps 1960 à New-York, par le distributeur New-Yorkais "Buegeleisen & Jacobson", qui commercialisait auparavant des fournitures pour instruments de musique, tels que les micros pour guitares acoustiques, les cables, les pick-guards, etc....

 

La vague Rock déclenchée depuis 1956 par Elvis Presley, avait fait exploser la demande de guitares électriques chez les jeunes Américains, les "baby boomers" d'après guerre...

Les fabricants US étaient trop chers, et la société Kent s'est tournée pour la fabrication de ses modèles, vers les japonais Guyatone et Teisco seuls susceptibles de fournir en quantité et à prix abordables (déjà), les instruments d'entrée de gamme dont ils avaient besoins.

 

Si Guyatone parait avoir fabriqué des modèles en 60 et 61 dont je n'ai pas trouvé trace jusqu'à présent, il semblerait que Teisco ait pris la suite pour la série standard en 1962, alors que la série Professionnal est bien de facture Guyatone. J'emploie le conditionnel tant les sources sont rares, parfois imprécises et toujours en anglais ou en japonais. D'autant plus que d'autres manufacturiers comme Fujigen ou Matsumoku travaillaient également sur ces fabrications.

 

Cependant il semble que "Buegeleisen & Jacobson" disparaisse au début des années 70 et qu'un autre distributeur nommé "Southland Musical Merchandise Corporation", fasse l'acquisition de la marque Kent. Ce nouvel intervenant va maintenant faire fabriquer ces instruments en Corée, pays dont la main-d'oeuvre est moins chère ... ! Dans les années 70, la demande qui suit la mode a également changé et, comme la plupart des autres fabricants, SMMC abandonne les formes originales des instruments des sixties, au profit de copies Fender, Gibson ou même Rickenbaker.

 

                       LES MODÈLES 1963

La société Kent commence donc la promotion des "solid body" japonaises, sous son logo KENT, en avril 1962.

La datation n'est pas extrèmement précise en raison du manque de catalogues comportant une date. J'ai constaté, sur des modèles théoriquement plus récents, des accastillages ou des logos de la génération précédente ... J'ai donc essayé de les classer chronologiquement avec une marge d'erreur d'un an ou deux !

Les  premiers modèles dits "STANDARD" fabriqués par TEISCO, possèdent un look peu attrayant principalement à cause d'une forme disgracieuse de la tête, ils sont directement issus des modèles Teisco et possèdent le logo Kent de première génération (rectangulaire fixé par clouage soit sur le corps, soit sur la tête).

                                 Ci-dessous le premier catalogue Kent connu pour les modèles 1963.

 

              Ci-dessous un modèle 690 de la série "Standard", équipé des très célèbres micros "gold foil".

Ci-dessous un modèle 650 de la série "Standard", avec toutefois une petite différence dans la forme de la tête qui est ici symétrique.

Dans la série "STANDARD" (en raison du numéro de référence), voici ci-dessous une très belle demi-caisse "modèle 400" qui possède l'accastillage de certains premiers modèles Kent issus des fabrications Teisco (micros "gold foil", commutateurs à bascule, repères longitudinaux au bord de la touche). C'est à 80 % une Teisco EP-8.

Le logo est la première version du logo "K" adhésif. Merci à Philippe Bonotto de nous avoir communiqué ces photos.

                                                               Ci-dessous une basse modèle 670.

                                                                          Existait également en version 2 micros.

 

Ci-dessous ce beau modèle "Ry Cooder" n'est pas référencé sur le catalogue 62/63, mais la forme de la tête, ainsi que celle du pickguard, les micros "gold foil", la forme de la tige de vibrato (whamy bar), le situe bien dans les productions de la marque Zenon qui fabriquait les mêmes modèles sous sa propre marque ainsi que la marque Audition.

                                                                                                                   

Dans la gamme dite "PROFESSIONAL" de la série 500, les formes des corps et des têtes deviennent plus traditionnelles. L'accastillage est également différent de la série standard, notamment les cordiers, les micros, bien que des petites similitudes subsistent çà et là.

   

Ci-dessous un très joli modèle Las Vegas 510 de 1963, couleur "shaded mahogany". A part les boutons et le pickguard repeint en blanc, elle est conforme au modèle catalogue (ci-dessus à gauche). Merci à Alain de Provence pour nous avoir communiqué ces photos.

                   LES MODÈLES 1964

Point d'interrogation pour ce mini catalogue qui était inclus dans un catalogue VOX 1964, qui aurait donc distribué la marque Kent en Angleterre.

Remaniement de la gamme "PROFESSIONAL" par rapport aux modèles 63 ci-dessus, par exemple la 510 devient la 530 avec la tête peinte couleur caisse, la forme de la corne gauche différente et les micros aux coins rectulangulaires.

Dans le catalogue officiel 1964, nous constatons des évolutions importantes dans les modèles Las Végas, Copa, ainsi que l'apparition du modèle  Polaris seul à conserver les micros aux angles arrondis. Toutes les crosses sont maintenant laquées de couleur noire.

Le modèle Polaris

Le modèle 540 "Polaris" ci-dessous est une nouveauté 1964, et c'est celui qui est le plus souvent rencontré sur les sites de vente, c'est dire le succès commercial qui a été le sien.

C'est pourtant un instrument d'entrée de gamme avec des mécaniques 6 en 1 en lieu et place de mécaniques individuelles. La forme de la crosse est plus fine et incurvée que celle des des autres modèles, par contre le corps reprend la même forme que la "Las Végas" 510 de 1963.

Elle existait en 1 ou 2 micros, avec ou sans vibrato,en finition Shaded Mahogany et Century Red.

Le modèle 545 "Polaris" ci-dessous possède deux micros. Nous notons que le modèle est normalement dépourvu de vibrato. Sans que je puisse dire à quelle date, elle a existé en version vibrato avec un logo "Spaghetti".

Le modèle Las Végas

Ci-dessous le modèle 530 deux micros "Las Végas", est complètement conforme au modèle 1964. Par rapport au modèle 63, la forme du corps a été remaniée, les micros ont maintenant les angles droits, alors qu'ils étaient arrondis, et la tête est peinte en noir, alors qu'elle était en vernis naturel. Ici en finition Shaded Mahogany, elle existait également en Century Red, en Honey Blonde et en Cocoa-Tan.

Le modèle Vidéocaster

Le modèle 533 ci-dessous maintenant baptisé "Vidéocaster", voit son corps également redessiné par rapport au modèle 63. C'est un modèle à quatre micros également conforme au catalogue, logo, capot de cordier, tige vibrato, chevalet, micros, boutons.

Le modèle ci-dessous auquel il manque le logo adhésif "K" et dont le chevalet n'est pas original, est en finition "Gold" alors que la couleur présentée sur la photo catalogue (à gauche) est le "Cocoa-tan" (couleur qui n'est apparue qu'en 1965). Elle existait aussi en Shaded Mahogany, peut-être en Century Red, et possiblement en Blanc, et avec ou sans vibrato..

La basse ci-dessous modèle 534 étiquetée "vidéocaster", pose un problème cart elle devrait selon les catalogues 1964 et 1965 se nommer "Basin Street" !

Et les différences avec la même référence 534 du modèle "basin street" du catalogue 65/66 (plus bas), sont de taille...! Le manche est modifié avec un talon plus mince, une crosse décallée, le pick-guard a également un dessin différent, et l'unique micro est en position manche, alors qu'il est plus médiant sur l'autre modèle, ensuite le capot de cordier ne comporte pas la marque Kent emboutie dans le métal, et enfin la corne droite est présente, alors qu'elle disparaît sur le modèle 65/66.

                  LES MODÈLES 1965 et 1966

Plusieurs nouveautés dans le catalogue 1965, preuve ci-besoin était de la créativité foisonnante de ce fabricant Japonais.

Ainsi apparition d'une nouvelle basse la "Newport" modèle 528, alors que la "Basin street" est modifiée pour la troisième année consécutive. Toutes deux sont proposées en un ou deux micros.

Autre nouveauté marquante, c'est l'arrivée de la série des hollow body "Americana".

Un joli modèle de basse New Port référence 528, auquel il manque toutefois le capot de cordier dont on aperçoit les trous de vis.

Le catalogue 1966 est identique et ne montre aucune nouveauté par rapport à l'année précédente, à part un changement d'adresse du distributeur Buegeleisen & Jacobson pour le 5 union square à New-York.

Il existe des variantes dans beaucoup de modèles. Par exemple ici le modèle LIDO existe sous deux références : 531 avec un logo script et deux boutons/potentiomètres, et un pick-guard de forme rectiligne sous le manche et devant le chevalet et pouvant être daté de 1965, et référence 631 avec un logo cursive, quatre boutons et un pick-guard de forme incurvée au lieu de rectiligne probable évolution du modèle 1966.

Noter que dans les trois modèles de Lido ci-dessous, le capot de cordier est manquant ce qui est assez fréquent sur ce type d'accessoire, mais dommage pour le collectionneur car celà enlève un peu d'intérêt et donc de valeur à ces instruments.

Une basse modèle 534 "Basin street" ci-dessous, à un micro, en état exceptionnel, (il existe une version à deux micros), ici en couleur "century red" très proche du "torino red" de fender. Le corps a été redessiné et la corne inférieure a presque disparu par rapport au modèle 1964.

Voici la série des hollow body "Américana" 1966. Si les manches sont identiques à ceux des solid-bodys, le corps est creux et est en double "arch-top", c'est-à-dire que la table est bombée sur ses deux faces. Les micros sont nouveau, ainsi que le cordier et la plaque supportant les boutons et le jack. Déclinée en deux ou trois micros, un modèle avec vibrato, et quatre coloris. La marque Kent est emboutie en creux sur le cordier trapézoïdal.

Ci-dessous deux modèles des séries 500 "Américana" deux micros, double archtop en couleur "dark brown shaded to amber" et "all mahogany".

Ci-dessous une mandoline modèle 744 (théorique), car elle n'a pas les caractéristiques des fabrications Kawai. Mais elle ne figure ni au catalogue 1965 ni au catalogue 1966...! Par contre possède déjà les micros qui ne se trouvent que sur les productions Kawai ! Encore un modèle transitoire fabriqué par un petit manufacturier.

LES MODÈLES 1967

Quel dynamisme ces Japonais !  Une nouvelle fois le catalogue est entièrement remanié avec les modèles de la série 700 et 800 au look superbe, avec une lutherie beaucoup plus soignée.

Il est probable que les fabricants ne soient plus les mêmes pour un tel renouvellement de gamme, et sous réserves, le nom de KAWAI circule pour cette nouvelle série !

Ce catalogue annonce les nouveautés suivantes : nouveaux cordiers et vibratos, nouveaux micros à haut niveau de sortie, nouveaux chevalets à compensation, pickguards laminés, incrustations de nacre pour les repères sur les touches, nouveau logo kent "script" en nacre, binding trois plis autour de la guitare appelé "rally".

Autre point important, nous constatons la disparition des barres de rétention des cordes sur les têtes.

Nous voyons aussi l'apparition d'une gamme de guitares et basses de forme violon, car c'était la mode à l'époque, ainsi que des 12 cordes, et des mandolines très prisées pour la country.

 

Voila sur l'image ci-dessous la preuve du changement radical de la gamme Kent avec une magnifique solid body 740 sunburst, avec une forme nouvelle du corps, de nouveaux micros, les plaques laminées écaille pour le pickguard, le nouveau logo Kent "script", le binding "rally" autour de la caisse.

                                          Ci-dessous une 12 cordes solid body modèle 745 de couleur "blonde".

Egalement dans cette nouvelle série 800, cette basse hollow body modéle 822 couleur "yellow sunburst", double archtop, deux micros estampillés "kent", triple binding, capot de chevalet également estampillé "Kent", bref une finition luxueuse démontrant tout le savoir-faire acquis en quelques années par les fabricants japonais.

LES MODÈLES 1968

Peu de changement par rapport au catalogue 1967, sinon que Kent nous gratifie d'un catalogue en couleurs !

                                              Ci-dessous, deux magnifiques 820 et 821 en couleur blanche.

                                                             Ci-dessous une 820 en couleur "blonde"

  

 

                                              Ici un très beau modèle de mandoline électrique réf : 744.

 

Les instruments de forme violon sont très à la mode depuis que Paul Mc Cartney utilise sa fameuse Höfner. Toutes les marques en proposent et Kent n'est pas en reste.

Ci-dessous un joli modèle qui possède un seul pan-coupé dont l'extrémité pointue témoigne de l'époque 67/68. Cette extrémité s'arrondira dans la période Coréenne pour se rapprocher du style Lespaul. Elle possède également les petites cuvettes métalliques abritant l'écrou de réglage du trussrod typique des séries 700/800. Notons toutefois que les mécaniques ne sont pas d'origine et devraient être métalliques.

,c

 MODÈLES 1970

Le catalogue 1970 mentionne encore, mais probablement pour la dernière fois, le nom de Buegeleisen & Jacobson. Le point important est le basculement de ces nouveaux modèles vers les copies US de la marque Gibson qui d'ailleurs intentera un procès aux fabricants.

   

                         Le modèle du catalogue 1970 "référence 860" réplique de la Gibson Lespaul !

           Un modèle référence 830, à la charnière des deux époques, une réplique de la ES 335 de Gibson

                             Ci-dessous la basse modèle 832, une réplique de la célèbre EB2 de chez Gibson.

Ci-dessous un modèle de basse référencé 451 dans les catalogues 1967 et 1970 que l'on retrouve sous la marque Winston distribuée également par l'importateur Buegeleisen & Jacobson. Ces modèles 451 étaient badgés soit Kent avec le logo en relief, soit Winston. Ce modèle adopte deux "cornes" pointues dites "à la Vénitienne"

Il est à noter que la marque Winston était constituée d'une série de modèles d'entrée de gamme qui apparaissent chez l'importateur des guitares Kent dés 1967, paralléllement à la sortie des Kent séries 700 et 800 plus onéreuses.

 MODÈLES INCLASSABLES

Quelques modèles ne sont pas clairement identifiés ni datés. Possiblement comme appartenant à des modèles transitoires dont on ne sait pas, par manque d'information et notamment par l'absence de catalogue, s'il appartiennent aux fabrications japonaises ou coreennes.

Par exemple sur le modèle ci-dessous le logo KENT apparaît seulement sur le pick-guard métallique, avec des micros et des switchs inhabituels sur des instruments dont la forme est celle de la série Pro vers 1963/64.

Cette 12 cordes de par le traitement du manche pourraît être située plutôt 1968/1970, cependant que la forme du corps est tout à fait inhabituelle, ainsi que les plots carrés des micros. Je pencherai tout de même pour une fabrication japonaise.

  LES GUITARES KENT CORÉENNES (ANNÉES 1970)

Il semblerait que l'importateur/distributeur "Buegeleisen & Jacobson", ait disparu au début des années 70 après avoir fait faillite.

Une autre société "Southland Musical Merchandise Corporation" a acquis les droits de la marque KENT et a continué la commercialisation d'instruments sous cette marque, mais en s'adressant à des fabricants Coréens désormais moins chers que les Japonais.

Les formes originales des années 60 ont maintenant laissé la place aux copies US. Si vous êtes acheteurs de ces modèles, ayez conscience qu'elles ne méritent pas l'appellation MIJ souvent vue dans les petites annonces.

Ici un exemple de ces nouvelles fabrications coréennes avec cette copie de Précision bass US "Performer séries".

Ci-dessous deux exemples de ces nouvelles fabrications coréennes copies de Gibson et Rickenbaker.

Voici un extrait du catalogue 1977, dans lequel les modèles prennent l'appellation KE ou KG, avec des formes Fender ou Gibson. A droite une KG2 copie Jazz bass, sur laquelle il manque le capot de micro.

Probablement antérieure à 1977/78, ci-dessous une KE2 avec une tête typiquement années 60 et des mécaniques à oeuillets plastiques blancs et micros inclassables, et aussi deux switches à glissières très sixties, par contre le corps est vraiment années 70, donc le doute est permis ....!

La basse quand à elle, est bien une KG1 77/78.

Dans le catalogue 1978 les modèles sont toujours avec le profil bien connu et probablement très vendeur, des Fender Stratocaster, Précision bass et Jazz bass, des Gibson SG et Gibson Lespaul. Ci-dessous à droite une KE1 dont le micro n'est toutefois pas d'origine.

 LES AMPLIFICATEURS

Dans le catalogue 1965, Kent propose une gamme de six amplificateurs. Il s'agit toujours de matériel d'entrée de gamme pour les trois premiers, dont la notice indique sommairement qu'ils sont munis de haut-parleurs HI-FI et de trois tubes sans préciser la puissance. Seul l'ampli basse SL31, d'une puissance de 40 w serait entièrement à tubes. La fabrication d'amplis aurait cessé dans les années 70 et la production coreenne.

LES ACCESSOIRES

Ces instruments ayant été fabriqués par de nombreux manufacturiers, on retrouve donc des caractéristiques très semblables au point de vue formes, couleurs et accastillage sur des guitares de marque diverses comme Antoria, Nobco, Eaton, Régent, Lafayette, Télé Star, Norma, Saturn, Winston, Audition, Douglas et bien d'autres. 

On retrouve même sur les Ibanez produites dans les années 60 (vieille marque Espagnole dont le nom a été acheté par Fujigen), des formes de têtes, des mécaniques, des barres de rétention, absolument identiques aux Kent.

Rappelons pour info que Fujigen Gakki devenu Fujigen Co Ltd, est toujours en activité et fabrique des instruments pour beaucoup de marques. En 1982  il a fabriqué les Fender Japan MIJ. Il produit également des guitares de qualité et parfois de très haut de gamme sous sa propre marque FGN et vous pouvez visiter son site ici : Guitares FGN (fgnguitars.com)

 

 

retour page précédente